Questions fréquentes

mercredi 19 juillet 2023
par  Andre
popularité : 19%


Questions fréquentes

Pourquoi ce site d’accès gratuit ?
Pourquoi s’inscrire ?
Comment est financé ce site ?
Pourquoi une méthode simplifiée ?
Pourquoi la technique est peu reconnue ?
Quel matériel faut-il ?
Quelles connaissances pour apprendre cette technique ?
Qu’apporte cette technique simplifiée ?
Qu’elles sont les types de transferts ?
Qu’est-ce qu’un transfert d’information ?
Qu’est-ce qui modifie les transferts ?
Comment apprendre le V.A.S. ?
Qui a mis au point cette technique ?
Pourquoi utiliser des polaroids circulaires ?
Quel avenir pour cette technique ?
Faut-il connaître l’homéopathie ?

Pourquoi ce site d’accès gratuit ?

Même si certains pensent que ce qui est gratuit est sans valeur, nous pensons qu’une recherche n’a d’intérêt que si elle est partagée et cela n’a pas de prix.

Pourquoi s’inscrire ?

Parce que nous souhaitons garder un lien avec ceux qui sont intéressés par cette technique et les informer des évolutions ?

Nous n’utilisons les emails que pour ce seul objectif et nous ne les vendrons jamais

Comment est financé ce site ?

Ce site est fait à compte d’auteur, crée et maintenu par son fondateur.
Les livres permettent de participer à son financement.
haut de page

Pourquoi une méthode simplifiée ?

La complexité des techniques d’auriculomédecine à décourager de nombreux praticiens.
Parce que, progressivement, par essais et erreurs, nous avons compris au moins partiellement ce qui déclenchait la réaction du pouls et ce qui créait des incertitudes, nous avons pu simplifier la technique et la rendre accessible au plus grand nombre.
haut de page

Pourquoi la technique est peu reconnue ?

L’auriculomédecine ayant favorisé de nombreuses dérives, la méfiance est de rigueur, en particulier chez les enseignants qui ont fait de gros efforts pour la rationaliser et peinent à se remettre en question.

Toute technique qui sort de chemins classiques est donc nécessairement mise en doute et souvent dénigrée. Mais, aucune technique ne mérite d’être rejetée sans avoir été testée en respectant les préconisations de l’inventeur. Mais, reconnaissons qu’il n’est pas toujours facile de remettre en question son propre mode de pensée ou ses habitudes. Il faut du temps et de la bonne volonté.
haut de page

Quel matériel faut-il ?

Le matériel de base est : la lumière blanche, les batônnets Or/argent, Nord/Sud, Noir/ Blanc et bien sûr les tests 4Dr et 4Gr.
Dans un second temps, l’analyse des points nécessitera des anneaux tests, des projections lumineuses et d’autres matériels en fonction des besoins et des habitudes de chacun.
haut de page

Quelles connaissances pour apprendre cette technique ?

Avoir une formation minimale de l’auriculothérapie
Savoir prendre le V.A.S. (vascular autonomic signal) et savoir mesurer les transferts
haut de page

Qu’apporte cette technique simplifiée ?

Obtenir les bonnes informations à l’oreille nécessite de bons transferts d’information de la périphérie jusqu’à l’oreille. Dans le cas contraire, nous obtenons soit l’absence d’informations, soit des observations partielles ou erronées.

Les transferts doivent être obtenus pour tous les vecteurs électromagnétiques et c’est ce que permettent les nouveaux tests
haut de page

Qu’est-ce qu’un transfert d’information ?

Un transfert d’information, communément appelé « transfert » est le passage d’une information d’un endroit à l’autre du corps. On teste un transfert par la recherche d’un rebond du V.A.S. obtenu par deux stimulations successives de la peau faites dans de conditions très précises.
haut de page

Quels sont les types de transferts ?

Il y a des transferts électriques ( bâtonnet or/argent), Magnétiques (bâtonnet Nord/sud), lumineux ? (Bâtonnet noir et blanc), mais tout peut être testé (nitrate d’urane, fréquences pulsées, couleurs etc.)
haut de page

Qu’est-ce qui modifie les transferts ?

Tout déséquilibre de l’organisme est susceptible de modifier les transferts ?

Certains déséquilibres sont de simples réactions à l’environnement et sont facilement rétablis par le test de blocage double. Ce sont des déséquilibres de transferts fonctionnels.

D’autres perturbations des transferts sont liées à des pathologies. Ils sont plus facilement retrouvés lorsque l’on a éliminé les déséquilibres de transferts fonctionnels. ?
haut de page

Comment apprendre le V.A.S. ?

Le mieux est de faire un stage chez un confrère ou de participer à des séminaires spécifiques.

Pour les écoles et les formations : Elles sont nombreuses et surtout consacrées à l’auriculothérapie

Je vous conseille de vous adresser à SEDATELEC qui pourra vous indiquer les formations spécifiques où les écoles près de chez vous ?
haut de page

Qui a mis au point cette technique ?

La technique a été mise au point progressivement par le docteur André Lentz. Depuis qu’il est en retraite, il a été largement épaulé par le docteur Mauricio Vargas de Colombie qui accepte de tester toutes les nouveautés dans ses consultations sur de nombreux patients.

Le docteur André Lentz fait de très rares séminaires de formations.
haut de page

Pourquoi utiliser des polaroids circulaires ?

La réponse est complexe. Disons que chaque point d’oreille est associé à un axe variable détecté par un polaroid linéaire. Le polaroid circulaire permet de capter cet axe quelle que soit sa direction. Il y a des polarisateurs droits ou gauche. Les correspondances avec les réactions physiologiques restent à étudier.
haut de page

Quel avenir pour cette technique ?

En simplifiant les mesures, la technique permet de gagner du temps et de la fiabilité.
Si un certain nombre de praticiens sont assez curieux pour continuer les recherches, les possibilités sont énormes pour établir des pré-diagnostics au cabinet et sélectionner les examens et les traitements nécessaires. D’autres recherches peuvent être envisagées sur les intolérances alimentaires, les biocompatibilités, l’individualisation des traitements, l’usage des plantes et des minéraux et l’usage des traitements numériques. Mais, tout cela nécessite des chercheurs passionnés.
haut de page

Faut-il connaître l’homéopathie ?

L’action du remède homéopathique est mesurable avec le pouls. Il y a une forte analogie entre l’action du remède homéopathique et celle du traitement du point. Cela permet de sélectionner le ou les meilleurs remèdes et de surveiller leur action dans le temps.
Si l’homéopathie est utile et nous a aidé à comprendre le fonctionnement de l’auriculomédecine en particulier lorsqu’un remède bien choisi rétablissait les transferts, elle n’est nullement indispensable. Chaque praticien aura le choix de son traitement lorsqu’il aura compris la nature et l’origine de la pathologie du patient et c’est cela la grande aide de l’auriculomédecine.
haut de page


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique